Comment ralentir le déclin cérébral grâce au langage

Ce titre peut sembler un peu déprimant, mais nous avons de bonnes nouvelles ! Il s’agit d’une merveilleuse aventure de découverte et d’apprentissage. Et c’est la réponse à l’un des « petits problèmes » de la vie : notre cerveau commence son déclin à partir de 27 ans. Ce triste fait est souvent suivi par des problèmes cognitifs que nous n’avions pas étant jeunes.

Par exemple, qu’alliez-vous chercher en rentrant dans votre bureau ? Vous ne vous souvenez pas de ce que vous vouliez prendre dans cette pièce. Vous l’avez sur le bout de la langue, comme un mot perdu que vous n’arrivez pas à retrouver. Si on veut rendre la chose un peu plus amusante, on peut appeler cela la « mémoire vive » (en rapport avec la RAM, un terme informatique). En clair, c’est comme si votre cerveau essayait d’accéder à un souvenir spécifique, mais en fonctionnant de manière aléatoire. Ironiquement, les ordinateurs sont moins enclins aux problèmes de mémoire.

Et malheureusement, ce n’est pas tout.

Le déclin de notre fonctionnement cognitif peut aller jusqu’à la sénilité. Ou pire encore, la démence. C’est une perspective effrayante : après tout, que sommes-nous sans un cerveau fonctionnel ? Il s’agit là de notre personnalité, de notre être et de notre manière d’exister dans le monde. Pire encore, quand le déclin mène à la démence, l’existence devient extrêmement difficile. Elle s’accompagne d’un sentiment constant de désorientation, de ne pas savoir ce qui se passe et les choses familières deviennent étrangères et effrayantes.

Mais il y a de l’espoir

L’inévitable déclin n’a pas à être aussi catastrophique. En fait, ce peut être un simple inconvénient, quelques soucis embêtants au quotidien, tels que « Où ai-je bien pu laisser mes clés ? ». Comment est-ce possible ? Le cerveau est comme un muscle à bien des égards (même s’il s’agit d’un organe, évidemment). Il faut faire de l’exercice pour le maintenir en forme.

Dans ce cas, la forme désigne la vivacité d’esprit, une mémoire à court terme correcte et l’entretien essentiel de la mémoire à long terme.

C’est là que les exercices mentaux entrent en jeu. Nous savons que les jeux comme les mots croisés, les échecs ou même un challenge Wordle quotidien sont parfaits pour le cerveau. Si vous les pratiquez déjà, bravo. Des activités comme celles-ci sont un excellent moyen de stimulation mentale. Mais quel est le meilleur exercice cérébral, le plus puissant qui existe ?

C’est assez simple. Apprendre une nouvelle langue. Bien que cela puisse sembler intimidant, pensez aux avantages. Lorsque vous apprenez une nouvelle langue, surtout si vous êtes une personne monolinguistique (ne connaissant qu’une seule langue), vous développez une nouvelle façon incroyable de penser et de fonctionner.

Un nouveau système d’exploitation

Voyez-le de cette façon. Vous avez un ordinateur ou un smartphone (sinon, comment lireriez-vous cet article ?). Cet appareil est livré avec un système d’exploitation. Si vous êtes comme la plupart des gens, il s’agit de Windows OS (operating system, système d’exploitation). Ou, si vous êtes dans une minorité pas si rare, c’est macOS (qui fait fonctionner les ordinateurs Apple). Ou Android (pour la plupart des smartphones) ou iOS (pour les iPhones).

Ce sont des structures architecturales totalement différentes au niveau de leur fonctionnement. Vous remarquerez cela si vous passez de l’une à l’autre. Parfois, il faut s’y habituer. La plupart des gens ont leur favorite et s’y tiennent.

Quel est l’intérêt de cette métaphore filée ? Les langues sont comme les systèmes d’exploitation. Une langue possède de nombreuses subtilités. Des différences d’alphabet à la signification des mots en passant par la phraséologie. C’est pourquoi il peut parfois être difficile de traduire un livre avec précision d’une langue à une autre sans perdre quelque chose. Pensez à l’expression « perdu dans la traduction ». En effet, les langues traduites sont intrinsèquement différentes. Elles sont leur propre « système d’exploitation ».

Abonnez-vous à notre newsletter

Apprenez l'argot hébreu, faites un voyage virtuel en Israël, découvrez la meilleure cuisine locale et bien plus encore…

Champ requis
Champ requis

Nos fonctions cognitives nécessitent un système d’exploitation

Comment pourriez-vous penser si vous ne connaissiez pas le français ? Ou l’espagnol, ou le russe, ou votre langue maternelle quelle qu’elle soit ? Les subtilités du langage constituent les fondements de la pensée.

Ainsi, lorsque vous apprenez une nouvelle langue, on peut dire que vous vous dotez d’un système d’exploitation flambant neuf en plus de votre système d’exploitation actuel. Si vous êtes francophone et que vous apprenez l’hébreu, vous avez soudainement deux façons de penser complètement différentes, ou de faire fonctionner votre processus de pensée. Pensez à la façon dont les expressions, les idiomes et les nuances de mots ou de phrases peuvent avoir plusieurs facettes. Propres au groupe culturel à l’origine de la langue concernée.

Vous faites l’exercice ultime de stimulation cérébrale en apprenant une nouvelle langue. Vous faites l’équivalent cérébral d’un triathlon : lire, écrire et parler cette nouvelle langue. Cela peut sembler écrasant et plus de jeu que n’en vaut la chandelle, jusqu’à ce que ce qu’on se rappelle que la démence peut résulter de l’absence de stimulation.

Apprendre une nouvelle langue est plus facile que de transpirer dans un jogging.

Mais en réalité, ce « triathlon » peut être beaucoup plus facile qu’il n’y paraît. Surtout lorsque vous apprenez une nouvelle langue grâce à une école en ligne et en direct avec des enseignants dont la vocation est d’aider leurs élèves à passer de la maîtrise des bases à la véritable maîtrise de la langue. En vous inscrivant à une école en ligne, vous disposez des outils, d’un environnement de classe virtuel et d’une expertise pédagogique pour faire de l’apprentissage une nouvelle langue une aventure.

Vous gagnez sur tous les tableaux : vous vous amusez dans le confort de votre logement tout en stimulant intensément votre cerveau. Vous établissez de nouvelles connexions neurologiques, rencontrez de nouveaux amis et expérimentez de nouvelles façons de penser. Cela inclut des capacités incroyables de résolution de problèmes, une meilleure santé cérébrale, une vivacité mentale accrue et un déclin cognitif fortement ralenti. En outre, pensez à la joie de surprendre soudainement votre entourage par vos nouvelles compétences.

Quelle que soit votre première langue, nous recommandons l’hébreu comme deuxième langue sa construction est totalement différente de celle de nombreuses langues européennes et asiatiques. En outre, il est assez complexe. C’est en effet un langage avec beaucoup de profondeur. Cela fera d’un voyage en Israël une expérience agréable et engageante, si le cœur vous en dit.

Par bonheur, nous offrons l’environnement d’apprentissage en ligne idéal pour apprendre. Du niveau débutant à intermédiaire en passant par expert, nos cours s’ajoutent agréablement à votre semaine. Un rendez-vous hebdomadaire pendant environ neuf mois.

Faites à votre cerveau, qui est une part essentielle de votre identité, une énorme faveur et inscrivez-vous à l’un de nos cours dès aujourd’hui. Avec nous, apprendre une nouvelle langue devient amusant, stimulant, divertissant et motivant. Après tout, c’est la meilleure façon d’obtenir une mise à niveau du logiciel d’exploitation pour votre cerveau..

A propos de l'auteur

Anthony FreelanderAnthony Freelander étudie la linguistique et l’histoire depuis longtemps. Son intérêt pour l'hébreu découle d'un lien profond avec cette langue et ses locuteurs. Il écrit professionnellement depuis 2005.

Ce qui pourrait vous intéresser par ailleurs:

6 à Savoir Sur La Culture...

Par Anthony Freelander

Comment L’hébreu Nous A...

Par Anthony Freelander

Join the conversation (No comments yet)

Laisser un commentaire