Ne Venez Pas En Israël Sans Avoir D’abord Appris Cette Liste De Mots En Hébreu !

Nous imaginons la douleur que vous éprouvez lorsque vous vous sentez perdu au beau milieu d’un pays où vous ne comprenez pas la langue. En fait, vous connaissez probablement le mot « Shalom » et peut-être aussi « Bevakasha », mais nous voulons en profiter pour vous présenter un petit guide de « survie » contenant le vocabulaire de base.

Voici une liste de mots que vous devez connaître avant de mettre les pieds en Terre Sainte. Nous vous assurons que ces termes vous rendront la vie plus facile lorsque vous rencontrerez quelqu’un dans un bar local ou que vous négocierez le prix de ce joli « Hamsa » que vous souhaitez accrocher à côté de votre porte d’entrée quand vous serez de retour chez vous.

Voici les mots hébreux que vous devez apprendre pour vous faciliter la vie lors de votre séjour en Israël et le rendre encore plus agréable et réussi.

Fuyez le chaos et faites appel à une bonne dose de patience.

Commençons par un mot important, un mot que vous devriez non seulement apprendre, mais aussi mettre en pratique dès que vous monterez à bord de cet avion blanc et bleu. C’est un terme qui vous guidera tout au long de votre séjour en Israël, le pays où coulent le lait et le miel. Non, il ne s’agit pas de « falafels » (qui est en fait un mot dont la racine vient de l’arabe), mais de « Savlanut » (qui se prononce sav-lah-noot).

Ce terme signifie « patience » et si on l’accompagne d’un geste de la main un peu antipathique, on peut aussi l’employer pour dire « soyez patient ».

Tout va bien se passer, il suffit de demander d’avoir un peu de « savlanut » et nous sommes certains que votre expérience en Israël sera d’autant plus agréable et plaisante.

D’un point de vue optimiste : tout va bien se passer !

Vous remarquerez vite que les Israéliens sont toujours très optimistes. Peu importe si le pays a été cible d’un tir de roquettes, que les supermarchés sont incroyablement chers ou que l’on a du mal à acheter une maison en Israël. On vous répondra toujours : HaKol BeSeder.

Quel que soit le problème, la réponse typique des Israéliens est en effet : « tout va bien se passer ». Mais attention, ne vous confondez pas : nous ne sommes pas à Woodstock ou au dans une séance de méditation Ho’oponopono à Hawaï.

Donc, que vous soyez au beau milieu d’une discussion, que vous deviez affronter un problème ou que vous ayez appris une mauvaise nouvelle, fermez les yeux et imaginez-vous en train de flâner devant le Mur des Lamentations ou sur la promenade d’Haïfa et rappelez-vous ces mots : HaKol BeSeder.

Fait amusant : HaKol BeSeder peut également signifier « pas de problème ». Vous pouvez donc aussi l’utiliser pour dire cela.

Négociez les prix et demandez une réduction !

Mais n’exagérons pas : vous ne pouvez pas, comme le pensent beaucoup de gens, entrer dans un restaurant sur le boulevard Rothschild et négocier les prix (ne faites surtout pas comme eux). Mais il existe en effet certains endroits en Israël où vous pouvez mettre en pratique ce que vous avez appris en regardant Fauda ou Ramzor et vous donner à cœur joie dans la négociation.

Mais attendez un instant, comment demanderez-vous une réduction si vous ne connaissez pas le petit mot magique (et non, cette fois-ci, il ne s’agit pas de dire « s’il vous plaît » ou « merci ») ? Réduction se dit « Hanacha » (qui se prononce ha-nah-chá) et vous pouvez l’utiliser sur n’importe quel marché et dans n’importe quelle boutique de souvenirs. Ne vous inquiétez pas, le vendeur (ou la vendeuse) ne s’énervera pas : vous pouvez toujours dire « Savlanut, haKol BeSeder ». Vous êtes prêt(e) ?

Remarque réaliste : ne vous fâchez pas d’apprendre que même si vous êtes heureux d’avoir fait des affaires lorsque vous quittez l’étalage ou la boutique… c’est toujours le vendeur qui gagne ! Acceptez cela, inspirer profondément et soyez content(e) !

Subscribe to our newsletter

Learn Hebrew slang, take a virtual tour across Israel, discover the best local food and so much more

Les bases : comment rejeter ou accepter une offre faite par un Israélien ? Les mots hébreux pour « oui » et « non ».

Si vous pensiez qu’en lisant cet article vous apprendriez à demander où se trouvent les toilettes, vous vous êtes trompé(e). Presque tous les articles vous expliquent qu’en demandant tout simplement « eifo hasherutim », on vous indiquera un endroit où vous pouvez faire pipi.

Ici, nous vous apprendrons à dire « oui » et « non », tout simplement. « Oui » se dit « Ken » (10 points à ceux qui se rappellent qui est Ken Adams) et « non » se dit « Lo » (qui se prononce « Loh »). Maintenant vous êtes prêt à sortir et à accepter ou refuser l’une ou l’autre proposition que les Israéliens vous feront. Que ce soit en affaires ou à un mariage, maintenant vous pouvez choisir entre « ken » et « lo ». Il y a bien sûr beaucoup d’autres mots à connaître, alors pourquoi ne pas commencer par notre cours d’hébreu moderne pour débutants ?

Ne vous inquiétez pas, quoi qu’il arrive et quoi que vous décidiez de faire… HaKol Beseder.

About the author

Arie Elbelman R.Arie was born and raised in Chile, and immigrated to Israel in his early twenties. He wants to take an active role in the development of this young and smart country. Arie believes that the best way to shape our present and future is to live with more horizontal hierarchies, to smile a whole lot, and to always, always respect each other.

Ce qui pourrait vous intéresser par ailleurs:

Join the conversation (No comments yet)

Laisser un commentaire